Site de l'université de Franche-Comté
Labo sciences historiques

Marie BARRAL-BARON DAUSSY

Marie Barral-Baron Daussy

 Maître de conférences en histoire moderne

Adresse e-mail : marie.

 

Parcours universitaire

Agrégation d’histoire (2002)

Doctorat en histoire moderne (Université Paris Sorbonne Paris IV - 2009)

  

 

Thèmes de recherche

Mes recherches portent sur l’histoire des idées, l'histoire politique et l’histoire culturelle de la première moitié du XVIe siècle. Après avoir consacré ma thèse au rapport d’Érasme à l’histoire de l’Europe son temps, mon projet de recherche s’articule désormais autour de l’influence politique des humanistes évangéliques dans les cours princières européennes de la première moitié du XVIe siècle. Mon intention est d’étudier les théories qui se sont épanouies et ont circulé dans les milieux évangéliques contemporains et postérieurs au développement de la pensée érasmienne.

Porteur du projet international nommé CORES (Circulation des Objets, livres et documents par le canal des Réseaux Épistolaires Savants de la Renaissance à la Belle Époque).

PUBLICATIONS

• Ouvrages

1. L'Enfer d'Erasme. L'humaniste chrétien face à l'histoire, Genève, Droz, Travaux d'humanisme et Renaissance, n° 523, 2014, 752 pages.
(Prix Monseigneur Marcel de l'Académie Française 2015).

A rebours des interprétations traditionnelles, cet ouvrage propose une lecture inédite du rapport d'Erasme à l'histoire. C'est sur le mode dramatique que la manière dont Erasme vit l'histoire de son temps est ici envisagée. Enthousiaste à l'idée de faire renaître les temps apostoliques, temps bénis du christianisme, il en oublie les réalités de la continuité historique. La brusque irruption de Luther, qui brise soudainement son rêve d'un nouvel âge d'or, lui permet de prendre conscience de sa tragique méprise. Bien involontairement, il a favorisé la rupture d'une unité chrétienne à laquelle il tient plus que tout, anéantissant ainsi lui-même ses propres espérances. Lorsqu'il en prend conscience, il corrige ses textes et révise son appréhension du temps, mais cette course contre la montre est perdue d'avance. Erasme sombre alors dans l'enfer de son propre échec, terrifié à l'idée d'avoir été abandonné par Dieu et confronté à la cruauté de l'histoire.

2. Adrien Turnèbe et Guillaume Morel, médecins des textes, médecins des âmes avec Judit Kecskemeti, collection Europa Humanistica : La France des humanistes, Turnhout, Brepols, 2020, 527 p.

Les imprimeurs du XVIe siècle ne peuvent être réduits à leur seule activité d'impression des textes. S’ils sont d’excellents typographes, ils se révèlent également philologues, professeurs, érudits, écrivains, dénicheurs de manuscrits, traducteurs ou encore auteurs de dictionnaires. Guillaume Morel (1505-1564) et Adrien Turnèbe (1512-1565) sont de parfaites illustrations de ces figures d'imprimeurs polymorphes et cet ouvrage se propose d'offrir non seulement pour la première fois en langue française l'ensemble des préfaces qu'ils ont rédigées (textes latins-grecs proposés), mais également d'éclairer le contexte historique de leur travail accompli dans une Europe bouleversée par les mutations religieuses. Leur obsession de soigner les manuscrits des Anciens abîmés par le passage des siècles se comprend mieux à la lumière de leur rêve de concorde. Grâce à ces éditions, les deux imprimeurs souhaitent guérir les âmes de leurs contemporains gangrénées par la violence et les déchirures confessionnelles.

;

En savoir plus

Marie Baron Barral

En savoir plus

• Direction d’ouvrages

3. Les stratégies de l’échec. Enquête sur l’action politique à l’époque moderne, Études réunies par Marie Barral-Baron, Marie-Clarté Lagrée et Mathieu Lemoine, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, 2015, 407 pages.

 

Face à l’événement, ce moment critique où tout bascule, quelle voie choisir ? Quelle posture adopter pour répondre au défi lancé par l’Histoire ? D’Érasme aux généraux de Napoléon, de l’Angleterre élisabéthaine aux territoires de la monarchie espagnole, des favoris du prince aux hommes d’Église, cet ouvrage collectif issu de travaux de chercheurs internationaux ambitionne – à partir de cas particuliers – d’interroger les pratiques politiques et sociales d’acteurs confrontés à l’impasse : impasse face aux décisions du prince, impasse face au choix de la communauté, impasse dans la quête de Dieu… Qu’il s’agisse d’affronter l’échec, de le subir, d’en jouer ou de le sublimer, leurs choix permettent de saisir des logiques et stratégies d’action à l’époque moderne.

4. Lucien Febvre face à l'Histoire, sous la direction de Marie Barral-Baron et Philippe Joutard, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2019, 414 pages.

Face à l’Histoire, telle aurait pu être la devise de Lucien Febvre. Né à Nancy en 1878, mais franc-comtois d’origine et de cœur, Febvre fréquente l’École normale supérieure avant d’être nommé professeur au lycée Victor-Hugo de Besançon. C’est au cœur de cette Franche-Comté tant aimée qu’il rédige sa thèse qui lui permet de devenir professeur aux universités de Dijon et de Strasbourg. En 1929, il fonde avec M. Bloch la revue des Annales avant d’être élu au Collège de France en 1932. Il devient alors, selon la formule de Braudel, un « prince de l’histoire » et construit une œuvre féconde. À partir de nombreuses archives inédites, ce livre offre un portrait nouveau de Lucien Febvre, plus complexe, plus précis aussi, grâce à une mise en lumière du

milieu intellectuel dans lequel il a gravité pendant sa jeunesse et à des analyses renouvelées de ses combats et convictions, de son écriture de l’histoire et de la réception de ses œuvres à l’étranger. Cet ouvrage offre l’occasion unique de le suivre, depuis le temps joyeux du Père Ubu, en passant par ses premiers engagements politiques, avant qu’il ne soit confronté à la violence de la guerre, expérience fondatrice qui irrigue ensuite toute son œuvre et qui lui fait comprendre l’utilité de l’histoire, discipline indispensable à la vie car « seule capable […] dans un monde en état d’instabilité définitive, de vivre avec d’autres réflexes que ceux de la peur ».

5. Des objets en toutes lettres. La circulation des objets en Europe par les canaux épistolaires (XVIe-XXe siècles), Marie Barral-Baron et Hugues Daussy (dir.), Turnhout, Brepols, à paraitre.

Marie Barral-Baron

En savoir plus

Lucien Febvre face à l'Histoire

En savoir plus

• Articles

6. « Patristique et Réforme : Erasme et l’Histoire dans les années 1520 », Bulletin des Amis du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tome 19, 2006, p. 15-25.


7. «  Place et rôle de l’Histoire dans l’Institution du prince chrétien d’Erasme », dans Le prince au miroir de la littérature politique, de l’Antiquité aux Lumières, éd. par Frédérique Lachaud et Lydwine Scordia, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2007, p. 351-367.


8. « Claude d’Espence au miroir de l’Enchiridion d’Erasme », dans Un autre catholicisme au temps des Réformes ? Claude D'Espence et la théologie humaniste à Paris au XVIe siècle, éd. par Alain Tallon, collection Nugæ humanisticæ sub signo Erasmi, n° 12, Turnhout, Musée de la Maison d’Erasme-Brepols, 2010, p. 15-38.

9. « Erasme et Calvin au prisme du Traité des reliques », Bulletin de la Société de l’histoire du protestantisme français, tome 156, 2010, p. 349-371.

10. « Du rêve à l’enfer : Erasme et Bâle », dans Histoire, écologie et anthropologie. Trois générations face à l’œuvre d’Emmanuel Le Roy Ladurie, éd. par Francine-Dominique Liechtenhan, Paris, PUPS, 2011, p. 113-131.

11. « La notion d’hérésie chez Erasme, entre charité et violence », dans L’argument hérésiologique, l’Eglise ancienne et les Réformes (XVI-XVII siècles). Actes du colloque de Tours, 10-11 septembre 2010, éd. par Irena Backus, Philippe Büttgen et Bernard Pouderon, Paris, Beauchesne, (« Théologie historique », 121), 2012, p. 23-44.

12. « Écrire pour ne pas sombrer : la plume d’Erasme, son remède et son poignard », dans Ecriture, souffrances, trouble(s) de soi, éd. par Isabelle Luciani et Valérie Piétri, Aix-en-Provence, PUP, 2012, p. 47-64.

13. « Érasme et la guerre juste », dans Guerre juste, juste guerre. Les justifications religieuses et profanes de la guerre de l’Antiquité au XXIe siècle, éd. par Marie-Françoise Baslez, Corinne Peneau, André Encrevé et Rémi Fabre, Pompignac, éditions Bière, 2013, p. 181-199.

14. « Philological practice and religious controversy : Erasmus, critical reader of the Vulgate and patristic texts », dans Religious Controversy in Europe, 1378-1536 : Textual Transmission and Networks of Readership, éd. par Pavel Soukup et Michael Van Dussen, Brepols, 2013, p. 157-169.

15. « Érasme et la cité humaniste : de l’idéal platonicien à la désillusion bâloise », dans Cités humanistes, cités politiques (1400-1600), éd. par Elisabeth Crouzet-Pavan, Denis Crouzet et Philippe Desan, Paris, PUPS, 2014, p. 109-122.

16. « Le cardinal Jean du Bellay lecteur d’Erasme », dans Le cardinal Jean du Bellay. Diplomatie et culture dans l’Europe de la Renaissance, sous la direction de Cédric Michon et Loris Petris, Presses Universitaires de Rennes, Presses Universitaires François Rabelais, Rennes-Tours, 2014, p. 113-125.

 

17. « La relation épistolaire entre Erasme et le duc Georges de Saxe au cours des années 1520 : réforme de l'Eglise et engagement théologique », dans Erasmus and the Renaissance Republic of Letters, éd. par Stephen Ryle, collection Late Medieval and Early Modern Studies, Turnhout, Brepols, 2014, p. 173-185.

 

18. « De la gloire à l’Enfer : Erasme et la Réforme », dans Les stratégies de l’échec. Enquête sur l’action politique à l’époque moderne, éd. par Marie Barral-Baron, Marie-Clarté Lagrée et Mathieu Lemoine, Paris, PUPS, 2015, p. 21-34.

 

19. « Erasme et les Adages ou l’art de collecter, commenter et diffuser la culture savante de l’Antiquité », dans L’érudition et le monde savant, sous la direction de François Brizay et Véronique Sarrazin, Rennes, PUR, 2015, p. 71-83.

 

20. « La défaite de l’humanisme chrétien : étude de la trajectoire d'Erasme au temps des Réformes», dans La défaite à la Renaissance, sous la direction de Jean-Marie Le Gall, Genève, Droz, 2015, p. 145-160.

 

21. « ‘Sic jugulare Turcam ut existat christianus.’ Erasme et la croisade contre les Turcs au prisme de la Consultatio (1530) », dans Croisade et discours de guerre sainte à la fin du Moyen Âge. Légitimation, propagande, prosélytisme, éd. par Daniel Baloup et Benoît Joudiou, Toulouse, Université Toulouse Le Mirail, collection Méridiennes, à paraître.

 

22. « Y aurait-il plus grande folie pour un homme que de prendre modèle sur Jules César ? Le général romain jugé par Erasme », dans Les représentations de Jules César à l’époque moderne, éd. par Michel De Waele, Les Collection de la République des Lettres, série « Symposiums », Québec, Presses de l’Université Laval, à paraître.

 

23. « La bibliothèque d’Érasme : analyse des livres d’historiens que connaissait ou possédait l’humaniste », dans Les labyrinthes de l’esprit, sous la direction de Rosanna Goris et Alexandre Vanautgaerden, THR, Collections et bibliothèques à la Renaissance, à paraître.

 

24. « Fides et libertas : Érasme et les critères de la vérité en histoire », dans  La Vérité. Vérité  et crédibilité : construire la vérité dans le système de communication de l'Occident (XIIIe-XVIIe siècle), sous la direction de Jean-Philippe Genet, Paris, PUPS-EFR, 2015, p. 589-608.

 

25. « Érasme et la France : un amour contrarié ? », dans Erasme et la France, sous la direction de Blandine Perona et Tristan Vigliano, Paris, Editions Classiques-Garnier, collection « Perspectives humanistes », 2017, p.35-49.

 

26. « Erasme, un artisan du dialogue interconfessionnel » dans Les dialogues interreligieux. Lieux et acteurs (xvie au xxie siècle), sous la direction de Nicolas Breton, Thomas Guillemin et Frédéric Lunel, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 35-48. 

 

27. « Érasme et les Adages : l’humaniste à la recherche d’un monde perdu », dans Lire, interpréter, transmettre les Adages d’Érasme, sous la direction de Marie-Dominique Legrand, à paraître.

 

28. « La question de la bâtardise dans la pensée érasmienne », dans Bâtards et bâtardises dans l'Europe médiévale et moderne, sous la direction de Carole Avignon, Presses Universitaires de Rennes, 2016, p. 455-463.

 

29. « Innovation and subvertion in the New Testament » dans Basel 1516 : Erasmus Edition of the New Testament, sous la direction Martin Wallraff, Silvana Seidel Menchi et Kaspar von Greyerz, Spätmittelaler, Humanismus, Reformation, 91, Mohr Siebeck, 2016, p. 239-254.

 

30. « François Ier et l’humanisme évangélique : le rêve brisé d’un prince idéal », dans François Ier imaginé, sous la direction de Bruno Petey-Girard, Gilles Polizzi et Trung Tran, Genève, Droz, 2017, p. 269-287.

31. « Réseaux savants et travail collaboratif autour du Nouveau Testament d’Erasme », dans Le Nouveau Testament (1516). Regards sur l’Europe des humanistes, sous la direction de Thierry Amalou et Alexandre Vanautgaerden, Turnhout, Brepols, 2020, p. 63-78.

32. « L’impossible Erasme de Lucien Febvre », dans Lucien Febvre face à l’Histoire, sous la direction de Marie Barral-Baron et Philippe Joutard, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2019, p. 75- 91.

 

33. « L’histoire de Chelidonius Tigurinus de Pierre Boaistuau ou un Miroir des princes entre traditon et innovation », dans Pierre Boaistuau ou le génie des formes, sous la direction de Nathalie Grande et Bruno Méniel, , Paris, Classiques Garnier, 2020, p. 21-42.

 

34. « The historical argument in the debates between Lutherans and Catholics in the first half of the sixteenth century », Renaissance Studies, vol. 35, I (2020), special issue on the Uses of History in Religious Controversies, p. 43-60.

 

35. « De l'inspiration au rejet : Renaissance et Réforme », Odrodzenie i Reformacja w Polsce, special issue, LXI, 2017,
p. 31-60.

36. « Introduction » dans Lucien Febvre face à l’Histoire, sous la direction de Marie Barral-Baron et Philippe Joutard, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2019, p. 7-18. 


37.
 
« Erasme au péril de l’histoire : l’humanisme impuissant », dans L’humanisme à l’épreuve de l’Europe. xve-xvie siècle. Histoire d’une transmutation culturelle, sous la direction de Denis Crouzet, Elisabeth Crouzet-Pavan, Philippe Desan et Clémence Revest, Paris, Champ Vallon, 2019, p. 308-322.

38. « Erasme et la censure : perspective renversée », dans Penser et agir à la Renaissance, sous la direction de Philippe Desan et Véronique Ferrer, Genève, Droz, 2020, p. 21-44.

39. « Antoine Perrenot de Granvelle, un humanisme entre ombres et lumières », dans Antiquité, arts et culture. Les Granvelle au cœur de la Renaissance, sous la direction de Rudy Chaulet et Catherine Chedeau, Besançon, PUFC, à paraître.

40. « Erasmus and his idea of progress, related to Origen », dans Origen and the Origenian tradition on progress, sous la direction de Gaetano Lettieri et Maria Fallica, à paraître.

41. « Les humanistes et la probité des magistrats et des gouvernants au xvie siècle », Revue française d’histoire des idées politiques, numéro spécial coordonné par Sylvio Hermann De Franceschi, à paraître.

 

42. « Coups et pédagogie à la Renaissance », dans Dictionnaire du droit de correction, sous la direction d’Isabelle Poutrin et Elisabeth Lusset, Paris, Publications Universitaires de France, à paraître.

 

43. « Le modèle humaniste de transmission au prisme de la correspondance érasmienne », dans Des objets en toutes lettres. La circulation des objets en Europe par les canaux épistolaires (xvie-xxe), sous la direction de Marie Barral-Baron et Hugues Daussy, Turnhout, Brepols, à paraître.

 

44. « Introduction », dans Des objets en toutes lettres. La circulation des objets en Europe par les canaux épistolaires (xvie-xxe), sous la direction de Marie Barral-Baron et Hugues Daussy, Turnhout, Brepols, à paraître. 

45. Notices « Erasme » et « Léonard de Gruyères », dans Dictionnaire de la Franche-Comté à l’époque des Habsbourg, sous la direction de Paul Delsalle, Besançon, éditions Cêtre, à paraître en 2021.

46. « Adrien Turnèbe au miroir de ses éditions, un irénique au combat », dans Le livre et ses secrets. Études en souvenir de Jean-François Gilmont (1934-2020), sous la direction de Chiara Lastraioli et Alexandre Vanautgaerden, Turnhout, Brepols, à paraître.


• Publications électroniques

47. « Érasme et l'art du geste : l’élaboration des règles de civilité à la Renaissance », dans Europa Moderna, Revue d'histoire et d'Iconologie, n° 5/2015, en ligne sur Persée.

48. « Le Nouveau Testament d’Erasme (1516) », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe (en ligne), 2016,
mis en ligne le 16/12/2016.

 

49. « L’humanisme évangélique en Europe », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe, à paraître.

50. « New Testament of Erasmus (1516) (The) », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe (en ligne), 2017, mis en ligne le 09/06/2017. 

51. « Erasme et Luther », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe (en ligne), 2018, mis en ligne le 22/05/2018.

• Vulgarisation de la recherche

52. « L’Eloge de la Folie d’Erasme (1511) », dans Histoire du Christianisme Magazine, juillet/août 2011, n° 55, p. 10-19.

 

53. Dossier autour d’Erasme et de Luther : portraits des protagonistes, dossier iconographique et article « Erasme ou un séjour bâlois tourmenté par son conflit avec Luther », dans La Brique, Magazine d’informations transfrontalières de l’Eurodistrict trinational de Bâle/ Sud Alsace/ Pays de Delle/ Bade du Sud/ Jura, Annales 2001, n° 32, novembre 2011, p. 37-43.

 

54. Avec Hugues Daussy, « 40 ans de guerre civile. Du massacre de Wassy à l’Edit de Nantes », dans Histoire du Christianisme Magazine, mars/avril 2012, n° 59, p. 24-49.

 

55. « Lefèvre d’Etaples, théologien novateur », dans Histoire du Christianisme Magazine, novembre/décembre 2012, n° 63, p. 10-19.

 

56. « ‘Aux sources !’, l’idéal humaniste », dans le Hors-Série Histoire du Christianisme Magazine consacré aux sources de la Renaissance. L’art au temps des humanistes, n° 6, été 2013, p. 35-41.

 

57. « Gravure, naissance d’un art grand tirage. Etude de saint Jérôme au burin », dans le Hors-Série Histoire du Christianisme Magazine consacré aux sources de la Renaissance. L’art au temps des humanistes, n° 6, été 2013,  p. 72-75

 

58. « Thomas More », dans Histoire du Christianisme Magazine, septembre/octobre 2013, n° 68, p. 8-17.

 

59. « La première de Tartuffe scandalise les dévots », dans Histoire du Christianisme Magazine, n° 72, juin 2014, p. 45-47.

 

60. « Rabelais, un héros anticlérical », dans Histoire du Christianisme Magazine, n° 77, septembre-octobre 2015, p. 64-65.

61. « Les hommes de la Renaissance », Cahier pédagogique dans la revue Codex, n° 3, printemps 2017, p. 117-137.

62. « Marguerite de Navarre », dans Codex n° 6, Hiver 2018, p. 68-69.

 

63. « 1668. Les Fables de La Fontaine », Codex n° 7, printemps 2018, p. 116 ; « 1678. La Princesse de Clèves », Codex n° 09, automne 2018, p. 114 ; « 1605. Don Quichotte », Codex n° 11, avril 2019, p. 114.

64. Deux panneaux « Erasme et la Folie » et « Folie et littérature » dans l’exposition « Voir/Ne pas voir les ‘Handicaps’ », Maison John et Eugénie Bost, 2018, exposition téléchargeable en ligne.

 

65. Plusieurs « cours d’histoire » en ligne sur Storiavoce

• Recensions

De très nombreuses recensions d’ouvrages (plus de 120) en langues française et anglaise parues dans les revues suivantes : Bibliothèque Humanisme et Renaissance (BHR), Revue d’Histoire ecclésiastique (RHE), Renaissance and Reformation, Histoire, Économie et Société (HES), XVIIe siècle, Francia-Recensio, Erasmus of Rotterdam Society Yearbook (ERSY), Revue d’Alsace et Revue de l’Histoire de l’Eglise de France, Histoire du Christianisme Magazine, Codex. Recension en ligne pour La Vie des Idées.