Site de l'université de Franche-Comté
Labo sciences historiques

Romain COURRIER

Doctorant

Adresse e-mail : romain.


Sujet : Denis, Hugues et Jacques Le Rupt. Oeuvres architecturales singulières de la Renaissance comtoise

Résumé : Depuis l'effondrement du Duché de Bourgogne au crépuscule du XVe siècle, la Franche-Comté connaît une période de paix relativement stable, ne prenant fin qu'avec la Guerre de Dix ans (1634-1644). Pendant plus d'un siècle, le territoire comtois est préservé des guerres de religion et jouit d'une certaine prospérité économique. L'activité artistique se développe dans les domaines de l'architecture et de la sculpture, les villes comtoises se parent d'importantes constructions qui témoignent de l'application des nouvelles théories architecturales apparues dans les traités italiens et européens . Au sein de ce courant artistique novateur s'illustre dans la province un tailleur de grès qui réalisera ce qui compte aujourd'hui parmi les productions les mieux maîtrisées et les plus remarquables de la période. Il s'agit de Denis Le Rupt (actif entre 1555 et 1580), dont le répertoire et le style seront habilement réinterprétés par Hugues, son fils (1565/68 - 1621) puis Jacques, son petit-fils (actif entre 1615 et 1630). Des autres productions de ce XVIe siècle, le travail des Le Rupt s'affirme par l'originalité de ses compositions, par son intelligente mise en œuvre des ordres et sa grande maîtrise exécutive. Leurs œuvres ne sont guère influencées par le courant maniériste qui remporte un temps la faveur des commanditaires mais restent, à l'inverse, proches d'un classicisme presque précurseur. Mettre en lumière l'œuvre des Le Rupt offre l'occasion de pousser plus avant les connaissances sur toute la production architecturale et sculpturale de la Renaissance Comtoise en associant les disciplines de l'architecture et de l'histoire de l'art.

Directeur de thèse : Thomas FLUM