Site de l'université de Franche-Comté
Labo sciences historiques

Émilie ROSENBLIEH

Maître de conférences en histoire du Moyen Âge
;

Contact


Responsabilités

Membre du jury de l’agrégation externe d’histoire (2013-2016)

Membre du jury de la bourse Robert de Sorbon pour l’accueil de jeunes docteurs étrangers attribuée par le Lamop (depuis 2015)

Responsable de la licence d’histoire (2017-2019)

Parcours universitaire

Agrégation d’histoire (2002)

Doctorat d’hitoire du Moyen Âge (université Paris Panthéon-Sorbonne, 2010)


Thèmes de recherche

Mes recherches portent sur les pratiques et réflexions politiques dans l’Église latine au XVe siècle, en particulier sur la manière dont les assemblées conciliaires contestèrent la monarchie pontificale. Après une thèse sur le projet de gouverner l’Église en assemblée que le concile de Bâle porta de 1431 à 1449, je prépare l’édition du procès intenté contre le pape Eugène IV. Tout au long du XVe siècle, le conflit papauté/assemblée donna lieu à des expérimentations politiques qui contribuèrent à structurer les sphères de l’Église et de l’État.

Publications

 

Ouvrages

Gouverner l’Église en assemblée. L’expérience du concile de Bâle (1431 1449), Turnhout, Brepols (Ecclesia militans), en cours de publication.

Direction d’ouvrages ou de dossier de revue

Avec Antoine Destemberg et Yann Potin, « Faire jeunesses pour rendre justice » dans Faire jeunesses, rendre justice. À Claude Gauvard, Antoine Destemberg, Yann Potin et Émilie Rosenblieh éd., Paris, Publications de la Sorbonne, 2015 (Histoire ancienne et médiévale, 134 ; Série du Lamop, 3), p. 5-10 ; « Archiver la grâce administrée en assemblée. L’expérience du concile de Bâle (1431 1449) », ibid., p. 37-50.

Avec Paulin Ismard, « Instituer la communauté », Hypothèses 2005. Travaux de l’École doctorale d’histoire de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : Instituer la communauté. Séminaire de l’École doctorale coordonné par Paulin Ismard et Émilie Rosenblieh, Paris, Publications de la Sorbonne, 2006 (Hypothèses, 9), p. 105-161, ici p. 107-116 ; « La juridiction du concile de Bâle ou la tentative d’instaurer la communauté conciliaire dans l’Église (1431 1449) », ibid., p. 127-136.

En ligne 

Articles

1 « Contester la dissolution du concile, constitutionnaliser la monarchie pontificale (Église latine, premier XVe siècle) » dans Contester au Moyen Âge : de la désobéissance à la révolte. XLIXe congrès de la Shmesp (Rennes, 24-27 mai 2018), Paris, Éditions de la Sorbonne, 2019 (Histoire ancienne et médiévale, 167), p. 201-215.

2 « Constitutionnaliser la monarchie pontificale en actes. Le procès conciliaire d’Eugène IV : procédure et modèle » dans La déposition du pape hérétique. Lieux théologiques, modèles canoniques, enjeux constitutionnels, Cyrille Dounot, Nicolas Warembourg et Boris Bernabé (dir.), Paris, Mare et Martin, 2019, p. 91-111.

3 Avec Catherine Clémentin-Ojha, Rachida Chih et Elsa Marmurzstejn, « Exclusion/Réintégration » dans Dictionnaire dynamique des faits religieux, Régine Azria, Danièle Hervieu-Léger et Dominique Iogna-Prat (dir.), 2nde éd. augm., Paris, Puf, 2019 (Quadrige), p. 373-387, ici « Christianisme », p. 374-377.

4 « Le Saint-Esprit ou la légitimation de l’autorité conciliaire : le procès du pape Eugène IV au concile de Bâle (1431-1439) » dans La Dramatique conciliaire, de l’Antiquité à Vatican II, Guillaume Cuchet et Charles Mériaux (dir.), Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2019 (Histoire et civilisations), p. 219-238.

5 « Pierre d’Ailly au concile de Bâle. Une réception ecclésiologique diffractée ? » dans Pierre d’Ailly, un esprit universel à l’aube du XVe siècle, Jean-Patrice Boudet, Monica Brînzei, Fabrice Delivré, Hélène Millet, Jacques Verger et Michel Zink (éd.), Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2019 (Actes de colloque), p. 233-252.

6 « Le concile de Bâle (1431-1449) ou la systématisation des élections » dans Histoires d’élections. Représentations et usages du vote de l’Antiquité à nos jours, Christophe Le Digol, Virginie Hollard, Christophe Voilliot et Raphaël Barat (dir.), Paris, Éditions du CNRS, 2018, p. 75-91.

7 « Justifier la condamnation conciliaire du pape : le traité de Juan de Segovia (Bâle-Mayence, été 1439) » dans Et l’homme dans tout cela ? Von Menschen, Mächten und Motiven. Festschrift für Heribert Müller zum 70. Geburststag, Gabriele Annas et Jessika Nowak (éd.), Stuttgart, Franz Steiner, 2017 (Frankfurter Historische Abhandlungen, 48), p. 139-159.

8 « Les conciles réformateurs de la première moitié du XVe siècle, des assemblées européennes ? » dans Philippe de Mézières et l’Europe. Nouvelle histoire, nouveaux espaces, nouveaux langages, Joël Blanchard et Renate Blumenfeld-Kosinski (éd.), Genève, Droz, 2017 (Cahiers d’humanisme et de Renaissance, 140), p. 149-171.

9 « Chapter 8. Lawyers and Legal Proceedings in the Council » dans A Companion to the Council of Basel, Michiel Decaluwe, Thomas M. Izbicki et Gerald Christianson (éd.), Leyde, Brill, 2016 (Brills Companions to the Christian Tradition, 74), p. 229-253.

10 « Le décret Frequens ou la constitutionnalisation de l’autorité conciliaire (première moitié du XVe siècle) », Annuarium historiae conciliorum, 47/1 (2015) : 1414-2014. Le concile de Constance. Nouvelles approches, nouvelles méthodes. Un regard franco-allemand. Das Konstanzer Konzil. Neue Ansätze, neue Methoden. Ein deutsch-französischer Blick (Frankfurt-am-Main, 12.-13.03.2015), Pierre Monnet et Heribert Müller (dir.), p. 153-178.

11 « Les cas réservés et le pouvoir de dispense du pape en débat au temps de la crise conciliaire (1re moitié du 15e siècle) », Revue de droit canonique, 65/2 (2015) : Les « cas réservés » en Occident. Droit et morale, normes et pratiques (12e-15e siècles), Véronique Beaulande-Barraud (dir.), p. 335 359.

12 « Délibérer par députations. L’expérience politique du concile de Bâle (1431-1449) » dans Église et État, Église ou État ? Les clercs et la genèse de l’État moderne, Christine Barralis, Jean Patrice Boudet, Fabrice Delivré et Jean-Philippe Genet (dir.), Paris, Publications de la Sorbonne/École française de Rome, 2014 (Histoire ancienne et médiévale, 125/10 ; Collection de l’École française de Rome, 485/10 ; Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640), 10), p. 309-331.

13 « Les sentences déclaratoires dans le droit et la justice de l’Église latine au Moyen Âge (XIIe XVe siècle) » dans Autour de la sentence judiciaire du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Benoît Garnot et Bruno Lemesle (éd.), Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2012 (Sociétés), p. 133-142.

14 « Témoigner contre le pape. Témoins et témoignages produits contre Eugène IV au concile de Bâle (juillet 1437 juin 1439) » dans Das Ende des konziliaren Zeitalters (1440 1450). Versuch einer Bilanz, Heribert Müller (éd.), Munich, Oldenbourg, 2012 (Schriften des Historischen Kollegs, Kolloquien, 86), p. 59-81.

15 « Entre grâce et peine de mort. Le cas d’une supplique enregistrée à la Pénitencerie apostolique sous le pontificat de Nicolas V (1447-1455) » dans « Préférant miséricorde à rigueur de justice ». Pratiques de la grâce (XIIIe-XVIIIe siècles). Actes de la journée d’études de Louvain-la-Neuve, 15 octobre 2007, Bernard Dauven et Xavier Rousseau (dir.), Louvain, Presses universitaires de Louvain, 2012, p. 139-154.

16 « Juridiction conciliaire et juridiction pontificale au temps du concile de Bâle (1431-1449) : recours, procédures et suppliques », Archives en sciences sociales des religions, 160 (octobre-décembre 2012), p. 343-346. En ligne 

17 « Conciliabule, une qualification canonique à l’époque des conciles rivaux (1408-1409 et 1438 1445) » dans Études roussillonnaises. Revue d’histoire et d’archéologie méditerranéennes, 24 (2009 2010) : Le Concile de Perpignan (15 novembre 1408-26 mars 1409). Actes du colloque international (Perpignan, 24 26 janvier 2008), Hélène Millet (dir)., p. 185-186 (résumé).

18 « La violation des décrets conciliaires ou l’hérésie du pape : le procès d’Eugène IV (1431-1447) au concile de Bâle, d’après le manuscrit latin 1511 de la Bibliothèque nationale de France », Revue belge de philologie et d’histoire. Belgisch tijdschrift voor filologie en geschiedenis, 87/3-4 (2009) : Procès et canons contre les hérésies au Moyen Âge : approches comparées, Benjamin Moulet (dir.), p. 545-568. En ligne. Sur cet article, par Philippe Genequand : « Entretien avec Émilie Rosenblieh », Université de Montréal, Faculté des arts et sciences, Formation en ligne, 2017, 13 mn 48 [HST 2126 – M06 – V04]

19 « Limiter la contagion de l’excommunication : la vaine tentative de réformer les peines canoniques encourues ipso facto à l’époque du concile de Bâle (1431-1449) » dans Normes juridiques et pratiques judiciaires du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Benoît Garnot (éd.), Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2007 (Sociétés), p. 61 69.

20 « Un prélat méridional devant la juridiction du concile de Bâle : l’évêque de Marseille Louis de Glandèves, juge, partie et témoin » dans Les Justices d’Église dans le Midi (XIe-XVe siècle), Toulouse, Privat, 2007 (Cahiers de Fanjeaux, 42), p. 449-473.

Manuels

« Chapitre 4. La chrétienté médiévale (XIe-XIIIe siècle) » dans Manuel d’histoire de seconde, conforme aux nouvelles épreuves du bac, édition 2014, Guillaume Le Quintrec (dir.), Paris, Nathan, 2014 (Collection Guillaume Le Quintrec), p. 90-107.

Recensions

 

De Heribert Müller, Die kirchliche Krise des Spätmittelalters. Schisma, Konziliarismus und Konzilien, Munich, Oldenbourg, 2012 (Enzyklopädie deutscher Geschichte, 90) dans Francia?Recensio, 2013/3

De Dominique Iogna-Prat, La Maison Dieu. Une histoire monumentale de l’Église au Moyen Âge, v. 800?v. 1200, Paris, 2006 dans Médiévales, 53 (2007), p. 180-184. En ligne 

De Kirsi Salonen, The Penitentiary as a Well of Grace in the Late Middle Ages. The Example of the Province of Uppsala, 1448-1527, Helsinki, 2001 (Annales Academae scientiarum Fennicae, 313) dans Médiévales, 46 (2004), p. 146-149.